NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER
Vu 25411 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION
MENUISIER AGENCEUR

Spécialiste de l'aménagement d'espaces, l'agenceur de cuisines et de salles de bains conçoit, fabrique (parfois) et installe les mobiliers de rangement et de décoration.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je suis Laurent, j’ai 40 ans et je suis menuisier agenceur. J’ai un statut d’artisan. Je suis indépendant. Je n’ai pas d’atelier, j’ai juste le véhicule, je me déplace sur le chantier. Mon travail consiste à effectuer la pose de cuisine et d’aménagement intérieur. Le fournisseur m’envoie chez le client vérifier les dimensions de la cuisine et je vérifie que techniquement il n’y ait pas d’imprévu et à la date de pose le partenaire livre le produit et moi je viens et je pose la cuisine. Il y a toujours des choses qui ne vont pas. Le sol qui n’est pas de niveau, le mur qui n’est pas droit donc il y a toujours des ajustages à faire. Ce qui fait la différence entre monsieur tout le monde qui va poser sa cuisine ou quand il la passe par un artisan, c’est que justement l’artisan va apporter quelque chose que lui ne pourra pas faire parce qu’il n’a pas l’outillage puis il n’a pas les connaissances. La première qualité de l’artisan, c’est d’être organisé. Si tu ne cales pas les dates, que tu ne cales pas les commandes, au bout d’un moment ça coince. Il faut avoir des connaissances en électricité, en plomberie, il y a toujours des petites modifications à faire. Faut avoir un bon relationnel. Le relationnel, le contact, la politesse, la courtoisie. Les principales contraintes, dans mon métier, le fait de faire de la pose, uniquement de la pose, c’est que je me déplace beaucoup. Dès fois, il y a des chantiers qui durent longtemps et qui sont loin, donc tu fais beaucoup de trajet. Après, les nuisances du métier, c’est le bruit, poussière. Il y a le poids aussi. Les meubles de cuisine quand il faut les déplacer, certains sont lourds. Faut mettre le four en place dans la cuisine, c’est en hauteur, il faut le porter. Respecter les dates données, ça peut générer du stress parce que ça ne se passe pas toujours comme on voudrait et à l’arrivée dès fois il faut courir. Ce que j’apprécie, c’est de créer des volumes. Ne partir de rien, d’arriver sur un mur blanc, ça donne à chaque fois une cuisine différente ou un rangement différent. J’ai commencé avec un CAP ébénisterie en deux ans. Après, j’ai fait un brevet des métiers d’arts ébéniste qui est l’équivalent d’un bac professionnel. Et après, je suis rentré dans la vie active. En plus du travail, j’ai fait un brevet de maîtrise donc je suis maître ébéniste. Après si un jour j’en ai marre d’être artisan, je trouve que c’est trop lourd ou que ça prend trop de temps sur ma vie de salarié. Je serai amené à embaucher et à prendre des salariés avec moi ou apprentis pour les former, pour apprendre mon métier. Agrandir l’entreprise parce que si ça se passe bien et que ça marche, il faudra que j’embauche.

TOUTES LES VIDÉOS   MÉTIERS   ÉTUDES   ITINÉRAIRES  
Tri : alpha date vues note
OK
AUCUNE VIDÉO NE CORRESPOND A CES CRITÈRES