Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 99 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

MAÇON, ARTISAN

Premier à intervenir sur une construction, le maçon met en place les fondations des futurs immeubles, des maisons individuelles ou des bâtiments industriels. Puis il monte les éléments porteurs : murs, poutrelles et planchers.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Amaury, j’ai 40 ans et je suis maçon. A mon échelle, la maçonnerie consiste à réaliser des petits pavillons, de la villa, de la maison individuelle. C’est en plusieurs étapes, on implante. Après, il ya le coulage des fondations. La réalisation des vides sanitaires, des murs, ainsi de suite. Pour s’installer maçon, artisan maçon, il faut soit la formation théorique validée par l’école, soit le parcours pratique, l’expérience en entreprise, c’est ce que j’ai fait. En parallèle, il m’a fallu suivre une formation théorique, je dirai et la pratique et la théorie fait que on peut être maçon à part entière et autonome. Je travaille avec mon épouse. On est un petit effectif, c’est une petite structure. J’ai le statut d’artisan et elle c’est mon aide en tant que manœuvre. Je suis amené à travailler généralement avec le fournisseur, les négoces de matériaux. Il vient métrer, chiffrer et il fait tout le suivi de commande derrière. Sans le fournisseur, on ne peut rien faire, mais également les terrassiers. Ce sont les deux professions que l’on ne côtoie pas au quotidien mais très fréquemment. Les qualités principales, je dirai, déjà aimer le plein air. On travaille généralement en extérieur. Le plein air ce n’est pas forcément de la ballade, c’est l’hiver c’est très froid, le vent et l’été ce n’est pas mieux parce qu’il fait très chaud. Et nous on travaille toujours au soleil puisque lorsque l’on a couvert, on a fini notre mission. Il faut de la minutie, il faut également de la rigueur, c’est vrai que c’est généralement l’investissement d’une vie pour une personne donc il faut quand même un minimum de conscience professionnelle. J’ai toujours aimé le bâtiment et là en plus c’est la création de volume. J’aime le plan, mais le plan en lui-même c’est rien du tout. C’est vraiment après la création sur place, travailler en 3D. Les gros avantages du métier manuel pour moi, c’est la notion du temps. Elle est tout à fait différente. Lorsque l’on travaille de ses mains, le temps passe beaucoup plus vite. Les journées sont même trop courtes. La difficulté, outre le fait que ce soit physique, c’est tenir des délais. Comme c’est un travail en extérieur, on est soumis aux aléas du climat et donc qui dit pluie ou neige, neige encore dans la région ce n’est pas trop le problème. Mais surtout la pluie donc on prend du retard et comme on est un effectif relativement réduit, le retard on ne peut jamais le rattraper. Donc c’est vrai que tenir des délais et des engagements c’est la plus grosse complication. Artisan, artiste, c’est la même base. Le mot, c’est la même souche. Et c’est vrai qu’il y a le côté artistique. L’avenir, je l’envisage comme maintenant. Exercer la même profession avec les mêmes plaisirs. Tant que physiquement je tiendrai, je poursuivrai ce métier.