Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 359 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

LEYLA, APPRENTIE EN BTS MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES EN ALTERNANCE

Leyla, 19 ans, assure la vente, la gestion des stocks et des commandes dans une pâtisserie. C’est au cours d’un stage pendant la classe de 3e qu’elle trouve sa voie. Elle est en alternance chez le même employeur depuis le CAP. Le commerce lui a permis de s’affirmer et dépasser son handicap.

Je m’appelle Leyla, j’ai 19 ans. Je travaille dans une boulangerie-pâtisserie-chocolaterie en alternance et je prépare un BTS MUC (Management des Unités Commerciales) au Lycée la Providence à Blois. J’ai suivi ma scolarité dans une école publique du primaire jusqu’au collège. En troisième, j’ai effectué un stage d’une semaine où j’ai découvert vraiment le monde du travail ainsi que la vente. A l’issue de la troisième, j’ai décidé de faire un CAP Vente en deux ans donc j’ai contacté madame Marquet et elle a accepté tout de suite. J’ai suivi ma formation de CAP dans son entreprise. Puis, j’ai poursuivi en bac pro Commerce pendant 2 ans que j’ai obtenu. Puis, j’ai décidé de faire un BTS MUC dans la même entreprise. Christelle HUCHET (Responsable pédagogique de Leyla) Aujourd’hui, c’est rare qu’une entreprise suive un jeune pendant toutes ces années. Mais je pense que Leyla a prouvé sa motivation, son envie. Elle a sûrement été très ponctuelle au cours de ces cinq années. Elle a été un élément moteur dans cette entreprise, force de proposition. Elle est devenue une collaboratrice indispensable. Sophie LEVESQUE (Formatrice de Leyla) En première année le programme est axé sur le marché : comment déterminer l’offre ? Comment déterminer la demande ? Quels sont les comportements des consommateurs ? En deuxième année, le management est étudié avec les missions du manager, les outils du manager, le contexte réglementaire ainsi que l’animation d’équipe, la gestion des conflits. Je suis un bébé prématuré. Je suis née à 6 mois. Une cataracte sur les deux yeux a été détectée. Le médecin a pris la décision de m’opérer directement sur l’œil gauche. Après cette opération, ils ont vu que mon œil ne voyait pas plus, au contraire ma vue se dégradait. A l’âge de 5 ans, mon oeil gauche ne voyait plus rien. L’œil droit, suite à plusieurs opérations, exactement 19, est plus abîmé et plus fatigué. Pour ces raisons, j’ai perdu également un peu de vue. Sophie LEVESQUE (Formatrice de Leyla) Leyla est réservée mais très volontaire. Elle sait pourquoi elle est là. Elle a besoin de se sentir intégrée, ne souhaite pas être favorisée sous prétexte qu’elle a ce handicap. Au niveau des aménagements, tous les cours sont au format A3. Un tiers temps va lui être accordé car je me suis aperçue en la faisant lire des documents qu’elle avait des difficultés, elle accroche sur certains mots, même au format A3. Nezahat BULBUL (Mère de Leyla) Elle n’a jamais montré qu’elle était handicapée. Par exemple, en partant en voiture, si je vois un arc-en-ciel, je demande à Leyla si elle l’a vu et elle me répond : « oui, oui, je l’ai vu ». Je luis dis : « ce n’est pas vrai, tu ne l’as pas vu » et elle me répond : « oh ! Tais-toi maman ». Elle a toujours caché son handicap, c’est son caractère. Sylvie MARQUET (Maître d’apprentissage) Leyla a commencé par être une petite main à la vente, par faire beaucoup de choses manuelles. Maintenant, pour moi, c’est une seconde. Elle est battante, elle veut le poste à responsabilité car elle les aime ce qui fait qu’elle anticipe mes besoins. Si je m’absente, je peux vraiment compter sur elle. C’est une personne droite et sérieuse. Elle peut gérer les commandes, l’accueil du client. Elle fait toutes les mises en boîte des chocolats, c’est un travail minutieux et particulier. Elle fait aussi tous les paquets cadeaux avec brio. Au niveau professionnel, le toucher m’aide beaucoup. Par exemple, je trouve le scotch en le touchant alors que mes collègues le voient tout de suite. Je travaille beaucoup avec les mains. Sylvie MARQUET (Maître d’apprentissage) Elle aime aussi diriger. Dire aux garçons, j’aimerai ça pour le week-end. Elle aime bien manager, c’est son domaine. Jonathan BRAY (Chef pâtissier) Elle a plus de responsabilité qu’avant. Elle sait donner les ordres. Elle indique les tâches à faire aux filles. Elle se débrouille bien. Tout le monde s’entend bien. Elle essaie de ne pas blesser les gens mais elle emploie le bon ton pour dire les choses. Nezahat BULBUL (Mère de Leyla) Lorsqu’on est handicapé, on travaille plus que les autres. Elle fait beaucoup d’efforts pour être au même niveau que les autres. J’aimerai me diriger vers le commerce international car je suis déjà bilingue (français-turc) et j’aimerai approfondir l’anglais pour devenir trilingue. Mon handicap est gênant pour le passage du permis. Les jeunes de mon âge conduisent ou me posent la question : « pourquoi tu ne l’as pas ? ». Je leur dis généralement que je n’ai pas le temps. Beaucoup de gens ont pensé que je ne ferai jamais rien dans ma vie donc je veux leur prouver le contraire en allant les voir lorsque j’aurai obtenu tous mes diplômes et leur dire que j’ai réussi.