Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 405965 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

EDUCATRICE DE JEUNES ENFANTS

Par le jeu et les activités d'éveil, l'éducateur de jeunes enfants ( EJE) permet aux tout-petits de s'épanouir et de s'initier à la vie en société. Un emploi qui demande patience et créativité.

Je suis éducatrice de jeunes enfants. Je travaille en crèche familiale. J’accueille des enfants de 0 à 3 ans. Et je travaille avec des assistantes maternelles qui viennent sur une crèche et qui participent à des activités avec les enfants sur la crèche. Je savais que je voulais travailler avec les enfants, pas forcément dans quel domaine. Puis j’avais vraiment une attirance pour la relation aux autres, travailler un peu en équipe. J’ai eu connaissance de ce métier là en rencontrant comme ça par hasard une éducatrice de jeunes enfants qui m’a un peu expliqué son métier. J’ai passé un bac littéraire. Après le bac, je suis allée 2 ans à la fac. Suite à ça, j’ai passé le concours d’entrée à l’école d’éducateur de jeunes enfants pour une formation de 2ans et demie. Maintenant, je travaille en crèche depuis 5 ans. Mon rôle à la crèche familiale, c’est surtout de veiller à ce que l’enfant grandisse bien. Et pour que l’enfant grandisse bien, il faut que tous ceux qui sont autour de lui puissent bien s’entendre et travailler ensemble. Qu’on puisse travailler avec les parents, donc moi mon rôle ce sera plutôt de partager avec eux comment l’enfant grandit, comment moi je le perçois, comment l’assistante maternelle le voit grandir aussi, de répondre à leur question s’ils en ont sur le développement de leur enfant. Il faut que je travaille avec les assistantes maternelles et que justement je leur fasse passer tout ce qui y a dans le projet pédagogique de la structure et comment est-ce que nous après on l’adapte au quotidien avec les enfants les uns, les autres. Et puis je travaille avec les enfants en premier lieu parce que je les observe, je regarde comment ils vont, ce qui me disent, ce qui me montrent. Et autour de ça, tout le monde va pouvoir s’organiser pour que ça se passe le mieux possible pour eux et ça c’est mon travail d’y veiller. Je pense que la première qualité, c’est vraiment la patience, la persévérance aussi parce qu’on n’arrive pas toujours à ce qu’on veut avec les enfants du premier coup donc il ne faut pas laisser tomber dès qu’il y a un obstacle. Et puis aussi un grand sens de l’observation, de l’écoute et puis de la communication. Ce qui me plaît le plus, c’est qu’il n’y a pas vraiment de routine dans mon métier. C’est-à-dire que les enfants tous les jours ils viennent avec quelque chose qu’ils ont appris, qu’ils ont découvert et du coup il y a toujours à réfléchir sur ce qu’on leur apporte et comment on leur apporte les choses. D’une journée à l’autre, c’est jamais pareil. Il va falloir toujours se remettre en question, réfléchir de nouveau, échanger avec les collègues pour justement apporter des réponses bien précises et bien judicieuses.