Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 90254 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

ÉDITEUR

De la découverte d'un texte à sa parution en librairie, l'éditeur accompagne toutes les étapes qui permettent à un livre d'arriver jusqu'aux lecteurs.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je suis éditeur de bandes dessinées et de romans pour la jeunesse au sein d’une grande maison d’édition et je participe à la sélection des ouvrages que nous publiions et je suis la transformation d’un manuscrit, d’un projet éditorial en un livre qui va être diffusé ensuite en librairie. On reçoit dans l’année plus de 6000 projets par la poste tous domaines confondus. Le rôle de l’éditeur, c’est de chercher les bons livres parmi tous ces livres. On a une équipe de lecteur qui fait une première sélection. Puis après, on se réunit dans les comités de lecture, on en discute, c’est des décisions collégiales. Et il s’agit de trouver les livres qui nous plaisent tout simplement et aussi qui correspondent à notre maison d’édition, à nos collections. Il y a quelque chose de bien quand on est éditeur et qu’on a ce rapport avec l’auteur, c’est que on peut faire évoluer les choses et on peut concevoir l’objet livre avec l’auteur. Et puis avec lui, avec les équipes de la maison on va discuter du format adéquat pour le livre. Il faut évidemment que la forme et le fond se répondent. Quel genre de papier, quel illustrateur pour la couverture ou quelle photo. L’éditeur a vraiment un rôle de pivot et de coordination et comme il est à l’origine du projet, en effet il doit suivre ces différentes étapes : du manuscrit, jusqu’à la diffusion de l’ouvrage et jusqu’aux questions commerciales et économiques. C’est un métier de généraliste, donc je crois qu’il faut avoir une bonne dose de curiosité et du coup de culture générale, ça va avec. Il y a quand même quelques petites compétences techniques à acquérir : l’orthographe, le français, les règles typographiques, les choses comme ça. Pendant longtemps, j’ai complètement ignoré ce que c’était le métier d’éditeur et puis alors que j’étais étudiant à sciences po, j’étais d’abord passé par un bac scientifique, la fac, une licence d’économie. J’étais arrivé à sciences po et j’ai proposé à un éditeur un projet éditorial jeunesse et c’est là au fil de ces rendez-vous avec cet éditeur que j’ai compris réellement quel était le métier d’éditeur et que ce serait mon métier plus tard et j’ai continué mes études mais déjà en parallèle, je travaillais comme lecteur pour l’édition et je savais que c’est ce que je voulais faire. Ce que j’aime le plus dans le métier d’éditeur, c’est le rapport avec l’auteur, c’est une relation très particulière et souvent très forte. Puis j’aime que l’édition fasse partie du secteur secondaire de l’économie, c’est-à-dire qu’on produit quelque chose, on produit un objet tangible et au final le fruit de notre travail, on peut le tenir dans la main et il est appelé à durer ce livre. Peut-être même qui va atterrir dans les mains d’un lecteur qui sera touché profondément ou alors juste bien diverti. Si ce lecteur en plus est un enfant. Là on peut se dire qu’on fait un beau métier.