Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 5123 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

DÉMOLISSEUR

Un chantier de démolition, c'est comme un chantier de construction : tout est prévu à l'avance. Pour qu'il se déroule bien, il faut gérer le trafic des engins et des camions : on ne peut pas avoir le moindre blocage. Il faut assurer la séparation de la ferraille et des autres déchets en vue de leur recyclage. Le plus gros du travail est fait par les "machinistes" qu'il faut coordonner.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Guillaume, j’ai 22ans, j’ai eu mon bac S pour faire plaisir à mon père, et euh ! ensuite je suis rentré dans la vie active. Je travaille depuis quelques mois en démolition. C’est un petit peu comme un chantier de construction, tout est prévu à l’avance. Sur ce chantier là, je prend en charge tout ce qui est camion, quand même, pour que ça avance, pour pas qui ait un blocage parce qui si y’a un blocage, y’a 3 camions qui attendent, et puis après y’a plus de rendement, y’a plus rien. C’est un chantier d’un hectare et demi, un grand bâtiment à démolir. Y’a un petit moment de frisson, c’est vrai que quand on commence à démolir une partie de bâtiment, y’a une sorte d’émotion, on sait pas si ça va bien tomber… Faut vraiment faire attention à tout ce qu’on fait, être vigilant sur la sécurité. On sépare la ferraille d’un côté, on met le déchet de l’autre pour que les décharges puissent recycler la matière que l’on rejette. Le plus gros du travail est fait par le machiniste, le pelleur. ils ont un doigté exceptionnel, tout est précis. Les mecs, ils ont ça dans la peau, ils ont la pelle dans la peau. Notre rôle à nous, c’est de tout rassembler pour que la pelle puisse travailler, faut que ce soit rentable, en fait, voilà. C’est vrai qu’on est content quand tout est démoli, tout est par terre, vu que voilà, tout est tombé sans que rien… sans qu’il y ait de problèmes, quoi. Y’a pas de bon ou quoi, non ya pas de bon, il part direct comme ça en décharge. Ah ! Je voudrai quand même monter chef d’équipe, et après chef de chantier, et pourquoi pas conducteur de travaux, quand je serai plus vieux. Je me vois pas faire autre chose maintenant, tout va bien, j’ai trouvé ce qu’il me fallait.