Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 4593 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

DÉLÉGUÉ PHARMACEUTIQUE

Rattaché(e) à la direction commerciale, le(a) délégué(e) pharmaceutique est chargé(e) de la promotion et de la vente en pharmacies, de produits remboursés ou non, en respectant la réglementation propre aux médicaments.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Emmanuel Leroyer. Je suis délégué pharmaceutique. Le métier consiste à effectuer des visites en pharmacie pour faire la promotion des médicaments aussi bien remboursés que non remboursés. Donc, pour avoir un ordre d’idée, je visite 5 clients par jour à peu près. J’ai 150 clients. Le délégué pharmaceutique a plusieurs casquettes. Il y a une première qui s’occupe de la prise de commande avec le pharmacien. Ensuite, il y a le suivi et la formation des équipes. Donc comment accompagner le pharmacien assistant ou le préparateur à vendre le mieux possible les produits qu’on lui a vendu. Et dans un troisième temps, il y a la mise en place, donc la mise en linéaire des produits. En fait une semaine type, c’est le lundi administratif, c’est-à-dire la prise de rendez-vous pour la semaine. Et puis le reste de la semaine, du mardi au vendredi, les visites en pharmacie. Je dirai qu’on travaille sur une base de 60.000 km à peu près sur l’année. C’est beaucoup de temps dans la voiture et c’est vrai que l’aspect véhicule, ordinateur portable et téléphone portable, ça nous permet d’avoir une mobilité et de pouvoir travailler sans être chez soi. Pour être délégué pharmaceutique au sein d’un laboratoire ça nécessite un niveau bac ou bac+2. Les qualités requises, c’est d’être organisé puisqu’on a en charge un portefeuille client qui peut varier de 150 à 2 ou 300 clients. En dehors de l’organisation, le sens de l’écoute et puis la disponibilité. L’objectif, c’est la distribution du médicament, bien entendu. Mais, c’est également d’augmenter notre part de marché. Chaque semaine, on a par le biais de notre ordinateur, un positionnement estimé du chiffre d’affaire réalisé. Ca nous permet de se situer et de pouvoir rectifier le tir. C’est d’autant plus intéressant que le mode de rémunération est axé sur cette performance. Il n’y a rien de plus concret qu’un bon de commande à la fin d’un entretien. C’est-à-dire qu’on peut tout de suite mesurer l’impact qu’on a eu en face à face avec le pharmacien. Dans un laboratoire, aujourd’hui, le délégué pharmaceutique est systématiquement en relation avec son responsable régional. Il est amené à m’accompagner 1 fois par mois à peu près. L’idée, c’est de faire un point sur le chiffre d’affaire réalisé au cours du mois. C’est de faire un point également sur la mise en place des actions, par exemple de faire un plan d’actions avec la visite médicale. Donc on essaie le plus possible d’avoir une opération commune. C’est-à-dire d’être complètement synchro sur le travail de la visite médicale et le travail du délégué pharmaceutique. On ne peut pas vendre des médicaments comme on vend des bonbons. Les médicaments sont soumis à une autorisation mise sur le marché qui engage la responsabilité du laboratoire. Cette responsabilité nous incombe parce qu’on est le relais entre le laboratoire et le pharmacien qui s’occupe de la distribution.