Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 146025 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CONSEILLÈRE D'ORIENTATION PSYCHOLOGUE

Spécialiste de l'information sur les formations et les métiers, ce professionnel aide les élèves à choisir leur orientation en fonction de leurs résultats scolaires, de leurs goûts et de leurs aptitudes.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je suis conseillère d’orientation psychologue. Ca consiste à recevoir des personnes qui ont une décision d’orientation à prendre ou qui ont envie de construire un projet et qui ont besoin soit de recueillir des informations soit de comprendre un peu mieux comment ils fonctionnent, ce qu’ils ont envie, leurs intérêts, leurs motivations, d’explorer un peu leur personnalité, trouver leur point fort, leur point faible et on fait une synthèse de tout ça et on leur permet de construire un projet. Après le baccalauréat, j’ai entrepris des études de psychologie à l’université et puis au cours de ma formation, j’ai rencontré un conseiller d’orientation dans le cadre de mon travail parce que j’étais surveillante dans un lycée. En discutant avec lui, en le voyant travailler, j’ai trouvé que c’était un métier assez passionnant et lorsque je suis sortie de mes études, on m’a proposé un poste de conseillère d’orientation, j’ai accepté, j’ai exercé pendant 4 ans. J’ai passé le concours. Je suis rentrée donc à l’école qui prépare le métier de conseiller d’orientation. J’en suis sortie 2 ans plus tard. Et voilà, j’exerce depuis 8 ans mon métier. Alors la plus grande partie de notre travail, c’est l’entretien individuel. Donc au cours de l’entretien individuel, on va aider le jeune à explorer toutes les dimensions de sa personnalité, ses intérêts, ses envies, ses motivations. On lui permet aussi d’évaluer un peu sa scolarité, quels sont ses points faibles , ses points forts, ses compétences. Donc ça, c’est la plus grosse partie de notre travail. La deuxième partie, c’est les actions auprès de l’équipe éducative. Ca peut être des commissions ou reparler du cas d’un élève pour essayer de trouver des thèmes de recherche à mettre en place dans l’établissement. On travaille beaucoup avec la CPE et on travaille aussi beaucoup avec la documentaliste. Un jeune en difficulté, la première chose qu’on peut lui apporter c’est de l’écouter et d’essayer de comprendre sans juger pourquoi il est en difficulté scolaire. Alors ce que j’aime le plus c’est d’avoir face à moi des publics complètement différents puisqu’on voit des élèves de 6e comme des adultes de 27-30 ans qui sont au chômage ou qui ont envie de changer de métier. Moi, ça me permet de rester en phase avec le monde du travail et de pouvoir me servir des expériences de ces personnes adultes là et de les redonner aux jeunes qui ont du mal à rester à l’école et qui ont envie d’en partir. Et puis également de travailler en équipe, de travailler dans des lieux différents, essayer de ne pas avoir une certaine routine.