Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 34456 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

COMMERCIAL EXPORT EN VINS ET SPIRITUEUX

Le commercial export parcourt le monde. Objectif : développer les parts de marché de son entreprise à l'étranger, sur une zone géographique précise. Il est surtout chargé des marchés importants.

J’ai un baccalauréat B. Ensuite un DUT en publicité marketing. Et puis à l’issue d’une expérience professionnelle de 2-3 ans, j’ai totalement changé de cap avec un BTS viticulture œnologie et par la suite une école de commerce. Donc aujourd’hui, je suis directeur commercial export au sein d’une grande société dans le secteur des vins et spiritueux et je suis en charge de la Scandinavie, de la Belgique et du Luxembourg. Ca nécessite des déplacements réguliers. Aujourd’hui, je passe environ deux tiers de mon temps en déplacement et donc pour la totalité des pays que je couvre. Mon portefeuille compte environ une quarantaine de clients à la fois de la grande distribution mais aussi des importateurs et des agents. Mon métier consiste principalement au développement de la zone export dont j’ai la responsabilité, c’est-à-dire, le suivi des clients existants, mais également tout ce qui concerne la partie prospection pour trouver une nouvelle clientèle. En tant que directeur commercial, je me retrouve en position centrale par rapport à tous les services de la société. Il faut à la fois manager tout ce qui est logistique, les assistantes commerciales, le marketing, la production et essayer de trouver on va dire des accords avec tous les partenaires qu’on peut avoir à la fois en interne et en externe. Un des points essentiels pour moi, c’est une très bonne connaissance du produit, des vinifications, également en ce qui concerne la dégustation et ça permet d’avoir une vraie valeur ajoutée à la fois ici dans l’entreprise mais aussi auprès de la clientèle. Tous les ans, en début d’année, avec mes supérieurs, on établit un plan stratégique, c’est-à-dire qu’on définit des objectifs en terme de volume, en terme de chiffre d’affaire et également en terme de marge. C’est à partir de ces objectifs qu’on établit la partie variable du salaire. Ce que j’aime dans mon métier, c’est tout ce qui est aspect relationnel avec la clientèle, ça c’est très important. Tout ce qui touche au produit autour du vin et des spiritueux. Et une des parties aussi importantes qui faut aimer, ce sont les déplacements.