Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 127229 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CHEF DE PRODUIT EXPORT

Fini le temps des « baratineurs ». Face à une clientèle informée et exigeante, les vendeurs doivent savoir argumenter. Et adapter leur discours en fonction des besoins de chacun. Au terme de vendeur, on préfère aujourd'hui celui de conseiller.

J’ai commencé mes études par un bac C. Ensuite, j’ai intégré l’université du Havres où j’ai obtenu un DEUG AES langues, une maîtrise de sciences et techniques en commerce avec l’Asie et à la fin j’ai donc obtenu un DESS d’échanges et commerce avec l’Asie. Je travaille pour un grand groupe japonais dans leur filiale installée à Paris qui fait principalement de l’import et de l’export de tout ce qui s’achète de tout ce qui se vend. Pendant mon cursus universitaire, j’ai effectué 3 stages au Japon ce qui m’a permis de comprendre de manière beaucoup plus aigüe la culture japonaise, de travailler avec eux et puis de maitriser d’autant mieux la langue. Une grande partie de mon travail, c’est d’exporter des produits alimentaires français. Je suis en charge des produits laitiers, ce sont des poudres de lait, des poudres de lactosérum, des produits mélangés, du beurre que nous exportons sur le Japon. D’autres aspects de mon métier sont la gestion des commandes, l’organisation de la chaine logistique, la négociation et l’envoi d’échantillons. Un autre côté très important de mon métier, c’est d’arriver à être l’intermédiaire entre la culture japonaise, la culture française donc je suis en sorte un diplomate au quotidien pour régler des problèmes de communication parce que c’est essentiel d’arriver à donner confiance non seulement à ses collègues qui sont à 10.000 km et de donner confiance aussi à ses fournisseurs et ses clients. Dans mon métier, ce que je préfère c’est le relationnel et particulièrement avec des personnes étrangères de culture différente.