Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 5243 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CHEF D'ENTREPRISE - RECYCLAGE DES DÉCHETS ÉLECTRONIQUES

Patron, est-ce un métier ? Témoignage de Daouda Sanogo, directeur d'une entreprise de recyclage de déchets électroniques de 2 salariés située à Aulnay-sous-Bois.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

J’ai créé la société qui fait de la collecte et du recyclage des déchets d’équipement électriques et électroniques. Tout ce qui est ordinateur, frigo, machine à laver, téléphone portable, imprimante, qu’on va récupérer dans les entreprises et donc qu’on va emmener dans les entreprises de recyclage. On est deux personnes. Moi et mon associé. Lui, s’occupe de la partie collecte, donc moi je m’occupe de la partie commerciale. Mon quotidien, j’ai envie de dire, c’est un peu fouillis parce que un chef d’entreprise doit tout gérer, doit tout surveiller. Faire en sorte que l’entreprise tourne bien et qu’elle soit à jour au niveau social, fiscal. C’est faire les déclarations, c’est faire la comptabilité. Moi, je m’occupe beaucoup de la partie commerciale, c’est-à-dire aller chercher du travail justement pour mon associé pour qu’il puisse collecter des déchets. Faire du réseau, créer du lien avec d’autres entreprises et développer la structure. Réfléchir déjà au futur de l’entreprise. Patron pour moi c’est un métier mais c’est aussi une vocation. Parce qu’on ne choisit pas trop sa voie quand on veut devenir chef d’entreprise, ça part d’une opportunité. Parce que on a l’idée et on souhaite la mener jusqu’au bout. J’ai commencé ambassadeur du tri où j’expliquais le tri en porte à porte aux habitants. Et 12 ans après, 13 ans presque j’ai fini responsable collecte de déchets dans une communauté d’agglomération et c’est de là vraiment qui est partie l’idée d’entreprendre. J’ai vu qu’il y avait un besoin dans le recyclage des déchets électroniques et puis je me suis lancé. Les principales qualités et compétences pour diriger une entreprise, faut être bon dans tous les domaines parce que c’est délicat de donner son travail à quelqu’un d’autre quand on a une petite entreprise parce qu’on n’a pas forcément les moyens et qu’on ne peut pas se permettre de recruter beaucoup donc il faut être bon partout, ce qui est très difficile. Après, ça ne veut pas dire que je suis bon partout, mais en tout cas je me donne les moyens de l’être et donc ça passe par des formations. J’aime tout ce que je fais. Effectivement, il y a des parties que je n’aime pas faire parce que ça me prend du temps sur d’autre domaine, par exemple la comptabilité. Ca prend du temps et si je pouvais le confier à quelqu’un d’autre, ça me permettrait peut-être d’être plus à l’extérieur, de faire plus de commercial ou tout simplement d’être plus sur la technique et réfléchir déjà sur le développement, sur d’autres acquisitions de véhicule, sur de la veille réglementaire, sur de la veille technologique. Donc il y a des choses qui empêchent de faire d’autres choses dans l’entreprise. Donc ces choses là, ça plaît un peu moins.