Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 362 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

APPRENTIS DE BTS EN ESTONIE EN COURS

Laura, Romain, Aline et Joann, apprentis de BTS Assistant Gestion PME-PMI sont partis une semaine avec leur classe en Estonie. Dans un établissement scolaire du pays, ils perfectionnent leur connaissance, pratique et maitrise de l’anglais. Ce film est le 4ème épisode d'un Web documentaire consacré à la mobilité européenne en voie professionnelle.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Valérie Raymond, je suis professeur coordinatrice au Lycée Santos Dumont à Saint Cloud sur les sections de BTS en apprentissage. Je m’appelle Nathalie Walter, je suis professeur d’anglais notamment au Lycée Santos Dumont. Je m’appelle Laura Le Pallec, j’ai 21 ans. Avant d’arriver en BTS, j’ai fait un Bac ES. Je m’appelle Romain Leroy, j’ai 23 ans. Avant d’arriver au BTS, j’ai eu un parcours assez atypique puisque je suis passé par un BAC ES. Je m’appelle Aline Du Garreau, j’ai 20 ans. J’ai fait un Bac L. Joann Montaudie, j’ai 20 ans. J’ai fait un Bac STG / CFE. STG c’est Sciences et Technologies de la Gestion et CFE c’est de la compta. Nous sommes venus pour découvrir la culture du pays, découvrir leur façon de travailler, découvrir les Estoniens, leur mode de vie. Ce voyage permet de parler anglais. On apprend plus en vivant la chose qu’en cours. Il y a 20 ans, on n’avait pas d’ordinateurs, pas de téléphones portables, pas de traducteurs. On se débrouillait avec notre bouche et notre anglais. Il est clair qu’il est difficile au départ de parler une langue étrangère, surtout si on ne le fait pas fréquemment, ce qui est le cas de nos jeunes français. C’est là où on se rend vraiment compte qu’on a finalement des difficultés en anglais, et qu’on manque de vocabulaire. Sur ton CV, tu dois mettre tes infos personnelles. Je dois faire un CV en anglais, mon CV. Je dois donc utiliser les mots du professeur et en fait ce n’est pas la même chose qu’en France. Eux ils souhaitent un objectif pour décrire le poste. Je pense que c’est bourré de fautes mais ce n’est pas grave. On essaye au moins, c’est important. Je peux changer de décision. Le fait de partir, en Estonie notamment, leur montre que dans un pays où on n’a rien de commun avec eux, on peut échanger énormément de choses avec cette langue-là et se décomplexer complétement par rapport à son niveau, par rapport à son accent. Ta propre adresse e-mail fonctionne ? Ok ! Non, elle ne fonctionne pas. Elle ne fonctionne pas ? Non Chacun va chercher ses mots. Il y en aura toujours un pour aider l’autre. On progresse comme ça. J’avais une étudiante qui me racontait, il y a quelques mois, qu’elle avait eu un Anglais au téléphone et qu’elle était tétanisée. Elle n’a même pas pu prendre le message. La personne a dû rappeler. C’est vrai qu’au début, c’était assez tendu et puis finalement en se détendant un petit peu, on arrive à parler plus longuement en anglais. Et puis quand on se comprend pas, on fait avec les gestes, c’est pas grave. Elle me disait ensuite, en revenant du voyage en Estonie, qu’elle espérait pouvoir répondre au téléphone, visualiser l’entreprise et complétement décomplexer par rapport à son anglais. C’est vrai qu’en 3 jours, j’ai l’impression d’avoir progressé en anglais. Oui, on en a de la chance. Au revoir Une journée de cours est moins longue en Estonie. Les cours s’arrêtent vers 14h pour avoir une après-midi libre pour d’autres activités. Du coup, peut-être qu’ils sont plus enclins à être sérieux, motivés. On devrait un peu leur ressembler au niveau du comportement et porter plus d’attention aux professeurs. Si j’avais un conseil à donner aux jeunes, qui sont aujourd’hui en train de passer un BAC, pour choisir un diplôme et notamment un BTS en alternance. Le BTS assistant de gestion apporte vraiment la polyvalence de choisir où on veut aller. Les autres sont déjà assez spécialisés. Celui-là apporte vraiment la liberté à l’étudiant de pouvoir encore savoir le diplôme qu’il veut faire après. Le BTS assistant de gestion c’est pour aider la personne qui va gérer l’entreprise. A tort, les gens pensent que c’est de la comptabilité pure alors que pas du tout. C’est vraiment gérer l’entreprise dans sa globalité. Donc on a différentes matières comme le droit, l’économie, le management, le français et la culture générale. Pour moi, c’était la polyvalence. C’était une grande liberté de choisir dans quel secteur on va encore travailler. Si on veut encore être soit dans l’administratif, dans le commercial. 95% des entreprises françaises sont des PME. Donc avec ce diplôme là on pourra travailler dans 95% des entreprises françaises. Si je veux faire ça c’est parce que c’est encore assez large comme je ne sais pas ce que je veux faire. J’aurais plus de portes que si je faisais autre chose. C’est un grand plaisir de recevoir un diplôme de l’école estonienne, où nous sommes venus, donc de Mödriku. C’est une gentille attention de leur part, c’est un beau souvenir pour nous. Mêmes impressions que mon cher Romain, je suis heureuse d’avoir ce diplôme. Mon cher diplôme que je vous montre à présent. On se sent très important. Voilà Merci A suivre