Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 19262 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

AGENT DE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME

Dynamiser un lieu touristique d'une manière attractive pour le visiteur, c'est l'objectif de l'agent de développement touristique. En phase avec les nouvelles tendances, il imagine des concepts touristiques pour valoriser un site et concrétise les projets d'aménagement en lien avec les collectivités locales.

Je m’appelle Nicole. Je suis agent de développement touristique. Je suis fonctionnaire territorial pour un syndicat mixte regroupant 22 communes. Mon métier consiste à mettre en place une dynamique de développement touristique sur un territoire. Il y a un travail de mise en réseau entre acteur de façon à valoriser l’ensemble des richesses de ce territoire. Et ensuite de le faire connaître aux touristes via une politique de promotion. Je gère une équipe de 5 personnes. J’anime des réunions de travail. Au quotidien, je fais le relais entre les élus, les promotionnels du tourisme locaux, qu’ils soient vignerons, restaurateurs, hôteliers. Les qualités pour exercer ce métier, il faut en premier de la créativité, du dynamisme puisque l’objectif est de créer une dynamique touristique. Il faut également beaucoup de patience puisque les projets sont souvent longs à se mettre en œuvre. Il faut également de la capacité d’écoute, de la diplomatie puisqu’on a beaucoup d’interlocuteurs en face, il faut arriver à les faire travailler ensemble. Répondre à des objectifs politiques, à des objectifs également individuels, c’est un métier qui est très varié. Pour exercer ce métier, la principale contrainte est la lourdeur administrative car il est vrai que le résultat de la dynamique n’est qu’une petite partie de l’iceberg. Il y a un gros travail administratif donc beaucoup de dossiers, beaucoup de temps pour mettre en œuvre les actions. Ce que j’aime dans ce métier, c’est le fait qu’il soit varié. On ne sait pas le matin, ce qu’on va faire dans la journée, ça change tout le temps. Par rapport à mon parcours, après un bac scientifique, j’ai eu une licence de biologie. J’ai ensuite passé un premier concours d’ingénieur des travaux agricoles spécialisé en développement local. Puis, un concours d’accès à la fonction publique territoriale. Mon métier a évolué depuis que je l’exerce. Au départ, j’étais beaucoup plus sur le terrain. On travaille avec quelques communes et de plus en plus le métier se structure. Et je suis de plus en plus amenée à travailler en étroite collaboration avec les élus et à une échelle de plus en plus large. Aujourd’hui, on travaille avec le conseil général, la région sur des perspectives à moyen terme.