Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 1989 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

PRESCILLA, ELÈVE DE BTS EN FINLANDE

Prescilla est élève de 1ère année de BTS Assistant Gestion PME-PMI dans un lycée d'Angers. La voilà en Finlande où elle est venue faire un stage dans une entreprise de conseil en énergie. Elle nous fait partager son expérience aux cotés des professionnels qui l'accompagnent. Ce film est le 1er épisode d'un Web documentaire consacré à la mobilité européenne en voie professionnelle

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Prescilla, j’ai 19 ans. Je suis actuellement en BTS Assistante Gestion PME-PMI à Angers. J’ai un BEP en comptabilité. Puis j’ai un BAC Pro comptabilité toujours. J’ai déjà fait beaucoup de stages en France. Donc quand mes professeurs m’ont parlé d’un stage à l’étranger, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion. Je suis actuellement en stage en Finlande dans une ville qui s’appelle Porvoo, dans une entreprise dont le nom est ENSTO, qui travaille dans le secteur de l’énergie. Notre but est d’accueillir un étudiant étranger chaque année, Et comme la France est un de nos principaux marché, Prescilla nous a beaucoup aidés, pour les traductions par exemple, Elle a été un vrai pont entre nos bureaux en France et en Finlande. Quand je suis arrivée ici, ils m’ont tout de suite accueillie, je n’étais pas juste une stagiaire, j’ai fait partie de leurs collègues. Je me suis d’ailleurs sentie très bien. Au début quand je suis arrivée j’étais très stressée. En 1 heure, j’étais déjà à l’aise, je me sentais déjà dans mon entreprise à travailler avec eux. Il faut que nous fassions un pot de départ. Oui, un déjeuner ! Je ne sais pas où, mais je vous suis ! Je voulais rendre son séjour le plus agréable et le plus productif possible, qu’elle puisse vraiment se resservir de ce qu’elle a appris ici. Nous voulions qu’elle voit à quoi ressemble une journée de travail en Finlande, qu’elle découvre notre culture, comment nous travaillons, particulièrement à Ensto. Il y a quelque chose qui m’a fait plaisir de découvrir, ça s’appelle les positive feedback. Tous les jeudis matins, ils font une petite réunion et ils parlent des choses bien que les autres font dans leur travail. J’y ai participé. On m’a fait des compliments, j’ai fait des compliments. Ça donne envie de continuer Elle a vraiment fait du bon travail Nous l’avons vraiment considérée comme un membre de l’équipe. J’ai trouvé cette expérience vraiment bénéfique. Personnellement ça m’a permis de découvrir autre chose que la France. Et professionnellement j’ai pu aussi découvrir une nouvelle entreprise, voir comment les autres travaillaient et vraiment faire partie d’une équipe. Pour mes futurs employeurs, je pense que cela peut beaucoup jouer sur mon CV. Ils verront que je n’ai pas peur de partir à l’aventure toute seule dans un pays inconnu. Ça montre aussi que j’ai perfectionné mon anglais, que je suis vraiment capable de me débrouiller et d’être polyvalente en même temps. J’avais un peu peur d’être tout le temps toute seule parce qu’on m’avait dit que je vivrais dans une résidence. Donc je me suis dit : « Je vais être tout le temps toute seule, je vais pas pouvoir rencontrer beaucoup de monde » En fait, pas du tout. J’ai pu sortir, découvrir de nouveaux endroits ici. J’ai rencontré des personnes vraiment géniales. Et je ne m’attendais pas du tout à ça. Je suis la meilleure ! Non je plaisante … Bien évidemment, ma famille et mes amis me manquent. Et du coup comme j’ai rencontré des gens ici, qui sont de très bon amis maintenant, j’ai quand même une petite partie de moi qui me dit « Reste encore un peu, reste encore un peu »