Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 32438 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

ARTISTE ÉQUESTRE

L'artiste équestre met en scène des numéros artistiques et techniques. Il travaille avec les chevaux selon une chorégraphie bien précise.

Je m’appelle Marie Desodt, j’ai 23 ans. Je suis artiste équestre. Mon métier consiste à faire des spectacles, mettre en scène un numéro équestre et de le valoriser un peu partout en France et à l’étranger. J’ai commencé l’équitation à 5 ans dans un centre équestre. Puis à 17 ans, après avoir eu le bac en avance, je suis partie deux ans dans une troupe en Allemagne pour un cascadeur renommé. Puis les deux années suivantes, en Espagne dans une écurie de dressage de Haute-Ecole avant d’intégrer les Haras nationaux en tant qu’artiste en résidence. Pour devenir artiste équestre, il n’y a pas de formation type, c’est tellement vaste, aussi bien de la liberté que de la Haute-Ecole, que du dressage, que du western. Chacun a son histoire et chacun a sa formation. Il faut quand même avoir une bonne santé car on est là toute la journée quel que soit le temps. Il faut être un peu vif aussi. Il faut être posé mais il faut savoir réagir également au bon moment. Un artiste, c’est quelqu’un qui sait juste émerveiller le monde. Quoi qu’il fasse, il donne du rêve aux gens. Dans le milieu équestre, il existe toujours de la concurrence. Pour me démarquer, j’essaie de faire aussi bien des numéros artistiques que techniques. Il faut être bien avec les organisateurs, avec ceux qui nous donnent des contrats et c’est beaucoup de bouche à oreille. Internet, Facebook aident beaucoup. Pour bien gagner sa vie dans le milieu du spectacle, je pense qu’il faut avoir un réel talent ainsi que de la chance. Généralement, on fait quelque chose à côté. Moi, je dresse des chevaux, je fais des débourrages, je mets des chevaux en Haute-Ecole pour des particuliers. En tant qu’artiste équestre, on peut très bien créer une compagnie ou travailler pour d’autres artistes ou être autoentrepreneur comme moi. Travailler seule, ça a ses avantages parce que l’on fait ce que l’on veut quand on veut mais en même temps nous n’avons pas d’aide extérieure. D’avoir un œil extérieur, c’est toujours important, c’est la cause de notre progrès sinon on reste enfermé. Il faut savoir évoluer. Le spectacle est la récompense de notre travail, des heures, des mois, des années de dressage, de mise en condition et des soins à nos chevaux. A long terme, c’est prétentieux mais j’aimerai bien être la meilleure.