Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 55589 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

CARRELEUSE

Esthète des sols et des murs, le carreleur-mosaïste intervient une fois le gros oeuvre terminé, sur les façades, dans les salles de bains, les cuisines, les piscines... Créatif, il sait s'adapter au style de vie et au goût de ses clients.

Je m'appelle Valérie, je travaille dans le carrelage depuis 3 ans, j'estime que le métier de carreleuse c'est un beau métier. C'est des halls qui sont froids, donc nous allons faire une chappe pour mettre du carrelage et ensuite nous allons mettre de la faïence pour habiller les murs, pour les rendre plus chaleureux. On fait un mortier, c'est du sable et du ciment avec de l'eau qu'on mélange. Les sacs de ciments avant étaient en 50 Kg, maintenant, ils ont adaptés, donc ils ont fait en 25 Kg, on fait peut-être plus de voyage mais c'est un peu moins physique et je trouve que c'est bien. On a une bonne coordination, on s'entend bien. Vous avez le chef qui est Mickaël, donc moi je suis une ouvrière en dessous, et vous avez Philippe qui est un apprenti qui commence, mais qui se débrouille bien aussi. J'ai fait une formation en contrat de qualification ce qui m'a permis de faire en alternance avec une entreprise pendant deux ans. J'ai appris énormément de base à l'école. (suite) Avoir un métier qui me plait vraiment, et pouvoir l'exercer, il y a rien de mieux. Les frises qui se trouvent dans sur ces chantiers-là, c'est à nous de faire à notre idée, c'est à nous d'avoir une bonne créativité pour pouvoir faire de belles choses, donc là c'est minutieux oui. (plus clair) Et maintenant avec le carrelage et la faïence, voilà ce qu'est devenu un hall d'entrée, quand on rentre on voit de la gaieté , ben c'est plus appréciable autant pour nous que pour les gens qui rentrent chez eux. On voit qu'on est passé, on est pas venu pour rien.