Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 7222 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

EUROPE : MOBILITÉ POUR TOUS - FATIHAH FEKIH, VOLONTAIRE FRANÇAISE AU ROYAUME-UNI

Entre études et emploi, Fatihah a choisi le SVE. Elle travaille pour une ONG à Buntingford (Royaume-Uni). Elle vit avec des Volontaires de cultures différentes. Jeune femme, elle a dû faire accepter à sa famille cette expérience de mobilité européenne. Pour elle, cette diversité est très enrichissante.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m'appelle Fatiha, j'ai 25 ans. Je suis franco-algérienne. Je suis volontaire SVE en Angleterre, à Buntingford, pour une ONG qui aide les jeunes à développer leur propre projet. Il est 9 h, je vais prendre mon petit-déjeuner. Ce n'est pas typiquement anglais, mais j'ai l'habitude de prendre ça en compagnie de Sarah, de Soraya, qui travaille déjà, et de Deborah. Je suis coordinatrice du bureau européen et des pays francophones. On fait beaucoup d'organisation d'événements et de communication pour nos différents projets. J'utilise mes compétences pour aider les autres volontaires à communiquer sur nos projets. Même si c'est du volontariat, c'est quand même un travail. Vous avez besoin d'aide ? Dans quel domaine ? J'arrive. A tout de suite. Nous nous sommes réunis pour discuter. Les autres ont choisi Fatiha comme responsable du groupe à Londres. C'était une sacrée mission, mais elle a été parfaite. Quand on donne aux gens des responsabilités qu'ils n'attendent pas, ils se lancent et ensuite, ils ont la satisfaction d'avoir réussi. J'ai fait un bac économique et social. J'ai fait mon DEUG, ma licence et mon master, spécialisé dans la communication politique et publique. J'ai travaillé après mes études, puis je me suis rendu compte que ce n'était pas le moment de me lancer dans une carrière. Pour entreprendre ce que je veux, il me fallait la langue anglaise. Soraya, je viens d'Afrique du Sud. Luca, d'Italie. Je suis turque. Lia, je viens du Pays de Galles. Richard, de Trinité. Sarah, je suis anglaise. Deborah, je viens de Glasgow. On est dix volontaires de dix cultures différentes, on vit tous dans une même maison. On partage nos repas tous ensemble, c'est très convivial, très familial. Je pense que la diversité, ça ne peut que vous enrichir. Ça a été dur pour ma famille d'accepter que j'aille à l'étranger vivre une expérience. Dans ma communauté, on va dire, la famille, c'est ce qu'il y a de plus important. La fille, en particulier, reste très attachée aux parents, aux grands-parents. C'est vrai qu'on a du mal à couper le cordon. Maintenant, ils sont ravis de me savoir épanouie. Ils m'encouragent aussi à aller l'année prochaine découvrir un autre pays, beaucoup plus loin, dans un autre continent. Il est 21 h. On va au pub avec les filles et Richard pour le quiz... national ! Ça réfléchit très, très dur. Dans quels films rencontre-t-on ces dragons : Norbert, Draco, Saphira ? Il ne faut pas avoir peur, il faut y aller parce qu'il y a tellement de choses à découvrir, tellement de choses à apprendre... On n'a pas le droit de rester dans son coin, alors qu'on a des programmes tels que le SVE qui nous permettent d'aller et de découvrir des choses quasi gratuitement. Voilà, dehors, Buntingford. Il est 23 h 30. Les rues sont désertées. On va rentrer tout doucement à la maison et puis... on va faire dodo, je pense.