Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 197797 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

SAGE FEMME, AURÉLIE

Elle suit la future mère jusqu'à la naissance de son enfant. La sage-femme (ou le maïeuticien, pour les hommes) assure la surveillance médicale de la grossesse, pratique les accouchements et donne les premiers soins à la maman et au bébé.

J’ai 29 ans. Je suis sage femme. Je travaille depuis 4 ans à la maternité, à l’hôpital. Je suis titulaire de mon poste. C’est une maternité assez importante puisque nous sommes à peu près 40 sages femmes et que nous réalisons à peu près 3300 accouchements par an. J’ai donc cette chance inouïe de travailler avec des patientes qui ne sont pas malades et de partager avec elles un moment très heureux qui est la naissance d’un enfant. Le métier de sage femme consiste à suivre la patiente lorsqu’elle est enceinte. Du tout début de sa grossesse, donc tout le long de la grossesse, lors du travail et l’accouchement. Donc on réalise nous même les accouchements quand tout se passe bien. Et on réalise aussi le suivi après la naissance de la maman et de son bébé. Alors la sage femme doit pouvoir dépister et déceler les soucis, les difficultés. Et à ce moment là en référer à un médecin. On est amené à travailler avec des infirmières, des pédiatres, des gynécologues obstétriciens à qui on fait appel effectivement dès qu’il y a un souci. C’est un métier où il faut être rigoureux parce que c’est une profession donc médicale où il faut avoir de bonnes connaissances théoriques pour pouvoir dépister les éventuelles difficultés. C’est un métier humain où l’on accompagne les patientes et en même temps, c’est un métier il faut avoir du sang froid parce que on est quelque fois exposé à des situations difficiles. Une des contrainte de ce métier, c’est que l’on travaille par tranche horaire assez importante, c’est-à-dire que l’on travaille 12 heures de garde, donc autant de jours que de nuits et cela implique que l’on travaille forcément des jours fériés, des week-end. Pour être sage femme, après le bac, il faut valider la première année de médecine et ensuite intégrer une école de sage femme où il y a 4 ans d’étude. C’est un métier passionnant. C’est un métier à responsabilités où on vit des moments très forts. C’est un métier où il faut quand même avoir vraiment le déclic, on n’est pas sage femme par hasard. C’est un métier qui, vraiment, me plaît beaucoup.