Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 16068 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

MACHINISTE CONSTRUCTEUR

Il n'a pas son pareil pour faire apparaître et disparaître un décor de spectacle. Peu reconnu, le machiniste-constructeur est pourtant indispensable. Un métier tremplin pour accéder à d'autres fonctions.

Je m’appelle Colin. J’ai 32 ans. Je suis machiniste constructeur. Nous allons débuter un nouveau décor conçu par un scénographe. Il a réalisé une maquette, des plans qu’il transmet au chef d’atelier. Puis celui-ci va sortir des plans plus précis qui vont être donnés aux personnes qui travaillent sous ses ordres. Nous devons être manuels, nous travaillons souvent en équipe. Constructeur est un métier un peu plus axé sur le bois. Les serruriers travaillent plus le métal et les décorateurs s’occupent de la peinture. J’ai suivi une formation de scénographe décorateur pendant trois ans soit une année à plein temps et deux ans en alternance. Ça correspond au métier que j’exerce actuellement sachant que j’ai beaucoup appris sur le tas en travaillant durant mon alternance. Donc je suis passé d’un statut de décorateur à un statut de constructeur car le bois m’intéressait. Il est nécessaire d’essayer de répondre aux demandes qui paraissent impossibles au départ, mais nous arrivons toujours à trouver des solutions. Le côté de la menuiserie reste, mais il est aussi renouvelé pour les besoins du décor. C’est la différence avec la menuiserie traditionnelle où l’on se retrouve à concevoir des choses similaires au quotidien. C’est un univers un peu dur, bruyant, poussiéreux, un peu physique mais de plus en plus de femmes choisissent ce métier. Pour la suite, j’envisage de faire des décors pour des grands opéras. Ils sont plus grands, plus beaux, plus techniques au service du théâtre et de l’opéra.