Noter la vidéo Nombre de vues Commenter NOTER LA VIDÉO NOMBRE DE VUES COMMENTER J’aime sur Facebook (nouvelle fenêtre)
Vu 129 fois
OK
DESCRIPTION TRANSCRIPTION

AMAURY, ÉTUDIANT EN DUT TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION

Amaury, 19 ans est en première année de DUT techniques de commercialisation. A la suite d’un accident de vélo en fin de première, un grave traumatisme crânien lui laisse une légère paralysie du côté droit. Ayant dû renoncé à devenir kinésithérapeute, cette formation commerciale polyvalente lui permettra d’exercer un métier correspondant à ses goûts et de dépasser son handicap.

UNE VIDÉO PRODUITE PAR

Je m’appelle Amaury, j'ai 19 ans et je suis en DUT Techniques de Commercialisation. L’année de première a été pour moi une année de tournant dans ma vie. Au moment où j'allais passé mes épreuves du bac et entre l'écrit et l'oral de français du bac, avec des amis, on s’est dit qu’on allait se détendre et qu’on irait faire du vélo en forêt. Dans une descente, j'allais à pleine vitesse, mon guidon s'est brisé et donc je suis tombé sur la tête ce qui a provoqué un grave traumatisme crânien et je suis resté dans le coma pendant environ un mois. Les médecins nous ont fait envisager toutes les possibilités, la pire comme la meilleure. Moi, très vite j'ai senti qu'il fallait se battre et puis je me suis dit que ce n'était pas possible, qu’il ne pouvait pas mourir donc il fallait se battre avec lui. Quand je me suis réveillé, j’avais des problèmes de mémoire et j'étais aussi atteint d’une paralysie sur l'ensemble de mes membres sur le côté droit donc mon bras et ma jambe. Au début, je pensais que j'étais dans un rêve et je ne savais pas si c’était bien réel donc j’étais vraiment troublé parce que j'avais perdu tous mes repères au niveau du temps, tous les repères de la vie quotidienne. Quand les médecins ont vu que je progressais assez vite, j’ai été transféré au centre médical de Bouffémont qui comprenait également une structure éducative. Notre espoir, c’est qu’Amaury puisse le plus rapidement possible reprendre ses études. Alors bien sûr on était très optimiste on pensait que ça allait venir beaucoup plus vite que ça n'est venu en réalité. Mais enfin peu à peu, il a eu des cours et c'était pour lui le retour à la vie normale. Cette photo a été prise quand j'étais en rééducation au cours d'une séance d'ergothérapie pour réapprendre à utiliser mes mots correctement. Donc là, il s'agit d'un projet mécano qui pour moi au départ demandait une assez grande concentration et pour lequel j'avais encore un peu de mal. D'abord j'ai commencé avec des cours de primaire pour réapprendre les bases. J’avais beaucoup perdu, notamment en mathématiques. Etant donné que très rapidement, j’ai pu suivre des cours de différentes matières telles que le français, l’allemand, finalement je me suis remis très vite dans ce cadre scolaire et tout ça m’a maintenu actif. Ce qui a été très important c'est aussi le soutien de ses professeurs et de la directrice de son lycée ainsi que la coordination constante entre les enseignants et le proviseur de Bouffémont et la directrice de son lycée et les enseignants de son lycée. J’ai eu mon baccalauréat en 2016 de manière honorable avec la mention assez bien. Ce qui m’a le plus aidé dans ma rééducation et à mon réveil, c’est la présence de mes proches, de mes amis, de la famille, de camarades qui se sont mobilisés, ils m’ont envoyé des mails. Ils ont communiqué avec mes parents, ont pris de mes nouvelles et ça m'a vraiment beaucoup aidé parce que je sentais que j'étais entouré et qu’il y avait du monde qui était derrière moi et qui me poussait vraiment à progresser, à me rétablir. Dans un premier temps, j’ai voulu faire kiné mais je me suis rendu compte qu’étant donné ma pathologie ça aurait été compliqué avec mon bras de bien masser des corps. De fait, je me suis plus orienté vers le commerce. De plus, j’avais fait un bac ES donc c’était complètement adapté et c’est un domaine qui me plaît aussi. Amaury est inscrit en première année de DUT Techniques de commercialisation et il prépare une formation en 4 semestres, ce qui correspond à un niveau de bac +2. La formation regroupe plusieurs modules ou plusieurs matières dont le marketing mais aussi d’autres matières qui sont relatives aux différents aspects de la gestion d’une entreprise. Amaury ne bénéficie pas d’aménagement particulier au sein de l’IUT. En revanche, il bénéficie d’un tiers temps, à savoir un temps supplémentaire qui lui permet d’avoir plus de temps lors des évaluations par rapport aux autres étudiants. Après son accident, il a eu une persévérance que je trouve remarquable. Il s’est dit « je veux faire ça, je le ferai » et aujourd’hui il y arrive parfaitement, il a un peu de rééducation mais il est normal entre guillemet. C’est quelqu’un qui ne s’est jamais plaint, ne s’est jamais apitoyé sur son sort. On a pu un peu comparer, en première avant son accident, c’était quelqu’un d’assez timide, très réservé et après son accident, il a changé. Je pense qu’il s’est dit j’ai ma revanche à prendre, je dois profiter et arrêter de me poser trop de questions sur ma timidité. Il se retient moins. Pour mon avenir, j’aimerai bien exercer une profession dans laquelle je suis mobile, où je ne reste pas enfermé dans mon bureau. Et également une profession où je suis en contact avec d’autres personnes, où j’ai des activités assez variées. Comme dit le proverbe « Ce qui ne tue pas, rend plus fort ». Aujourd’hui, je pense que mentalement je suis plus fort qu’avant même si physiquement je me sens moins solide qu’auparavant.